Skip to Content
82 089 signatures pour interdire le gavage en Wallonie : GAIA remet sa pétition au cabinet de Céline Tellier avec en bonus une mise en situation.

82 089 signatures pour interdire le gavage en Wallonie : GAIA remet sa pétition au cabinet de Céline Tellier avec en bonus une mise en situation.

 

Namur, le 22 décembre 2020 - Ce matin, l’association de défense des animaux GAIA s’est rendu au cabinet de Céline Tellier, ministre du bien-être animal en Wallonie. Les défenseurs des animaux sont venus avec une revendication claire : il faut interdire le gavage forcé des canards et des oies en Wallonie, comme c’est déjà le cas à Bruxelles et en Flandre.Pas moins de 82 089 Belges francophones ont signé la pétition pour soutenir la campagne. Afin d’illustrer son propos, GAIA a organisé une mise en situation très explicite pour Céline Tellier. Combien de kg de pâtes la ministre devrait-elle manger quotidiennement pour arriver à un foie gras ? Il s’agit de pas moins de 17 kg de pâtes cuites, qui ont été présentés à la ministre sur une belle table, dressée pour l’occasion.

 

Pendant 12 jours, les canards gavés pour la production de foie gras reçoivent quotidiennement jusqu’à un quart de leurs poids en aliments riches pour engraisser leurs foie et pouvoir en faire du foie gras. « Aucun être vivant ne peut se sentir bien et être en bonne santé avec de telles quantités d’aliments à ingurgiter. Que ces quantités soient administrées de manière « artisanale » ou de manière industrielle ne change d’ailleurs rien au fait que les canards gavés pour la production de foie gras sont atteints de stéatose du foie : il s’agit donc d’un foi devenu malsain. Ces canards finissent avec un foie 10 fois plus gros qu’à la normale ( de 50g jusqu’à 450g) » explique Ann de Greef, directrice de GAIA.

La cruauté du gavage

Au fur et à mesure qu’on se rapproche de la fin de la période de gavage, les canards gavés peinent à se déplacer et halètent pour réguler leur température corporelle. Ils souffrent en effet de fièvre suite au choc thermique provoqué par l'entonnoir enfoncé dans leur gosier et du fait de la compression des poumons par un foie devenu bien trop volumineux. Bon nombre d'entre eux subissent des reflux gastriques. Sur les 12 jours qui marquent la période de gavage, le taux de mortalité des palmipèdes est de 2 à 4%, soit 10 à 20 fois plus élevé que dans des élevages de canards de chair.

Rapport scientifique

Le Professeur Donald M. Broom de l’Université de Cambridge au Royaume-Uni, qui fait autorité mondialement en matière de bien-être animal, est l’auteur d’un rapport évaluant les conséquences de la production de foie gras sur le bien-être des canards. « Ce rapport intitulé Le bien-être des canards pendant la production de foie gras, qui date de 2018 est basé sur les plus récentes recherches scientifiques sur le sujet. Il confirme et renforce la conclusion du Comité scientifique de la Commission européenne pour la santé et le bien-être des animaux en 1998, que les méthodes de gavage actuelles sont très nocives pour le bien-être des palmipèdes utilisés pour la production de foie gras », commente Ann de Greef. A la lumière des conclusions de ce rapport, GAIA demande que le gavage soit interdit. Si l’on veut continuer à produire du foie gras il faudra changer de méthode de production et la remplacer par des méthodes sans gavage forcé. Ce qui est tout à fait possible étant donné que des produits tels que foie fin sont disponibles sur le marché.

Situation actuelle

En Région de Bruxelles-Capitale et en Flandre, le gavage pour la production de foie gras a été interdit après des années de campagne de GAIA. Seule en Wallonie le gavage pour la production de foie gras reste autorisé.

Seuls 5 pays de l’UE produisent du foie gras (France, Espagne, Bulgarie, Hongrie, Belgique), ces pays exportent d’ailleurs aussi du foie gras vers la Belgique. Plusieurs dizaines de milliers de canards sont gavés chaque année dans notre pays. Cela doit cesser. Beaucoup de pays ont déjà réussi à imposer, de manière explicite ou implicite, cette interdiction. Pourquoi pas la Belgique ?

P.S. Les pâtes utilisées pour l'action devant le cabinet de Céline Tellier, ont été données à un refuge pour les animaux.

 

Fin du communiqué

 

 

 

 

A propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels