Abattage sans étourdissement : la Cour européenne des droits de l’homme valide les interdictions wallonne et flamande

Bruxelles, mardi 13 février – Ce matin, la Cour européenne des droits de l’homme a rendu un arrêt validant les interdictions wallonne et flamande de l’abattage sans étourdissement. Cette décision fait écho à celles rendues par la Cour de Justice de l’Union européenne et la Cour constitutionnelle belge, qui soutiennent que l’interdiction de l’abattage sans étourdissement est proportionnelle et vise un objectif légitime : celui de veiller au bien-être animal. GAIA se réjouit de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme et entend désormais faire pression sur la Région de Bruxelles-Capitales pour qu’elle se conforme enfin aux décisions des différentes Cours.

Dans son arrêt, la Cour européenne des droits de l’homme dit, à l’unanimité, qu’il y a eu non-violation du droit à la liberté de religion et non-violation de l’interdiction de la discrimination.

Pour GAIA, l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme est donc une excellente nouvelle, puisqu’il confirme que les interdictions flamande et wallonne ne constituent pas une entrave illégitime à la liberté de religion. 

Pour Michel Vandenbosch, Président de GAIA : « C’est un de mes plus beaux jours depuis que je me milite pour les animaux. Cette décision confirme que le combat en faveur d’un meilleur respect des animaux est légitime. Elle ouvre désormais pleinement la voie à une interdiction dans la Région bruxelloise, seule région du pays à faire exception. »

GAIA demande à la Région de Bruxelles-Capitale de se conformer aux différentes décisions des Cours et d’interdire enfin l’abattage sans étourdissement, dans le seul intérêt des animaux.

En Flandre, l’interdiction de l’abattage sans étourdissement est entrée en vigueur en janvier 2019. En Wallonie, une interdiction similaire est en application depuis septembre 2019. Seule la région bruxelloise continue d’autoriser cette pratique. C’est pourquoi, chaque jour, des centaines d’animaux sont encore abattus en pleine conscience dans les abattoirs d’Anderlecht. Qui plus est, plusieurs milliers de moutons subissent chaque année le même sort à l’occasion de la fête du Sacrifice.

L’égorgement sans étourdissement expose les animaux à des souffrances sévères et prolongées, pouvant durer dans certains cas jusqu’à 12 minutes. Toutes les associations vétérinaires belges et européennes se montrent d’ailleurs univoques à ce sujet et jugent l’abattage sans étourdissement inacceptable en matière de bien-être animal.

Plus d'informations :

Michel Vandenbosch, président de GAIA (NL) : 0475 45 20 15
Sébastien de Jonge, porte-parole de GAIA (FR) : 0486 03 52 05

 

 

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

Contact

Rue du Houblon 43, 1000 Bruxelles

02 245 29 50

[email protected]

www.gaia.be