Abattage sans étourdissement en Région bruxelloise : la Commission de l’Environnement et du Bien-être animal vote CONTRE l’interdiction

Une (première) victoire pour ceux qui restent sourds et aveugles aux décisions des Cours suprêmes et aux souffrances des animaux martyrisés

Bruxelles, le 8 juin 2022. Ce mercredi 8/6, la Commission de l'Environnement et du Bien-être animal du Parlement de Bruxelles s’est penchée sur la proposition d'ordonnance visant à interdire l'abattage sans étourdissement. La Commission N’A PAS APPROUVÉ l’interdiction. DéFI, Groen et l’Open VLD ont voté POUR (soit 6 votes), il y a eu 6 votes CONTRE et 3 abstentions. Un résultat qui désole GAIA.


Un vote à la suite de plusieurs auditions

Pour rappel, avant ce vote, différentes parties concernées (GAIA, représentants des communautés religieuses concernées, bouchers, l’abattoir d’Anderlecht, vétérinaires, juristes…) avaient été entendues lors d’auditions pour permettre aux membres de la Commission de voter pour ou contre l’interdiction de l’abattage sans étourdissement en toute connaissance de cause. ​

Le mercredi 1/6, le président de GAIA, Michel Vandenbosch, s'était lui aussi adressé aux parlementaires bruxellois, en tant qu'expert. ​

La Commission a donc voté CONTRE l’interdiction. Une nouvelle qui désole GAIA, bien entendu, mais aussi toutes les personnes qui ont montré leur indignation vis-à-vis du fait que des milliers d’animaux endurent des souffrances inutiles, et cela parfois pendant plusieurs minutes s’ils ne sont pas étourdis.

Les membres de la Commission de l’Environnement et du Bien-être animal n’honorent donc pas les arrêts de la Cour de Justice de l’Union européenne et de la Cour constitutionnelle belge et n’ont pas suivi les avis de différentes associations de vétérinaires ainsi que les rapports scientifiques qui sont très clairs : l’abattage sans étourdissement est inacceptable dans tous les cas du point de vue de bien-être animal.

Réunion plénière prévue le 17/6

Mais… ce n’est pas fini. Reste l’étape ultime et définitive : le vote en séance plénière par les parlementaires bruxellois(e)s qui pourraient suivre… ou non le vote de la Commission. Michel Vandenbosch, président de GAIA : « J’espère de tout cœur que les députés bruxellois ne se moqueront pas de la Cour de Justice de l’Union européenne et de la Cour constitutionnelle, 2 Cours suprêmes ayant validé dans leurs arrêts historiques les interdictions flamande et wallonne (et cela après que 27 juges suprêmes se soient penchés sur tous les arguments ‘pour’ et les arguments ‘contre’ pendant 4 années). Pour rappel, ces deux Régions ont instauré l’obligation de l’étourdissement avant l’abattage à la quasi-unanimité. Le PS avait donc voté POUR en Wallonie. Alors qu’ici, avant même la clôture des auditions devant la Commission concernée, le PS bruxellois – et le PTB – avaient annoncé qu’ils allaient voter CONTRE. Déni du consensus scientifique indéniable, mépris tant des arrêts des 2 Cours suprêmes que de l’intérêt du Bien-être animal… Une chose est sûre et certaine : malgré tous les commentaires gratuits que l’on a pu entendre du PS, du PTB ou encore d’autres, ce n’est pas le souci du bien-être animal qui explique l’attitude de ceux qui n’ont pas approuvé la proposition d’interdiction d’abattage sans étourdissement. Ceux-ci ont décidé de faire continuer un des pires supplices que l’on puisse infliger à des milliers d’animaux : être abattu sans étourdissement. Révoltant ! »

GAIA garde toutefois plein d’espoir pour l’étape suivante (prévue le 17/6, avec débats suivis du vote) et qui sera définitive.

​ ​
Plus d’informations, commentaires et interviews :
Michel Vandenbosch, Président de GAIA : 0475 45 20 15

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

Contact

Rue du Houblon 43, 1000 Bruxelles

02 245 29 50

[email protected]

www.gaia.be