Bonne nouvelle pour Lee : le chaton est le bienvenu au Pérou

Bonne nouvelle pour Lee : le chaton est le bienvenu au Pérou

Bruxelles, le 2 juin 2020 - Lee est le bienvenu au Pérou pour le Senasa (l’homologue péruvien de l’AFSCA). Dans une communication écrite (voir annexe), le chef du SENASA Pérou, Miguel Quevedo Valle, confirme « qu’ils n’ont jamais refusé l’entrée à Lee ». Le SENASA est aussi sans équivoque sur Twitter : Lee est le bienvenu au Pérou. Il y a quelques jours, l’AFSCA avait pourtant affirmé que le SENASA Pérou avait manifestement refusé Lee, que l’option d’un retour n’était pas possible et qu’il n’y avait pas d’autre solution que de tuer Lee.

« Lorsque nous avons fait valoir que l’AFSCA avait délibérément fourni les mauvais documents au Senasa Peru et que si les bons documents étaient envoyés, Lee y serait le bienvenu, l’AFSCA nous a accusés de déclarations trompeuses et diffamatoires », déclare Michel Vandenbosch, président de GAIA. « Maintenant que le grand patron du SENESA Pérou informe que le chat peut revenir, et que l’homologue péruvien de l’AFSCA n’a jamais refusé Lee, je me demande quelle explication ils ont. Cela soulève de sérieuses questions sur le comportement de l’AFSCA. Quoi qu’il en soit, le chaton Lee n’a pas la rage. Le tuer est déraisonnable. Il existe des solutions qui peuvent parfaitement concilier le fait de sauver la vie de Lee et de protéger la santé publique. Cela ne demande qu’un peu d’humanité, de raison et de bonne volonté ».

Rappel chronologique des faits :

Le 27 mai, deux jours avant l’audience au tribunal d’Anvers, l’AFSCA envoie un communiqué de presse affirmant que le Pérou refuse l’entrée de Lee sur son territoire. Ce communiqué de presse, suivi d’une dépêche Belga, a entre-temps disparu du site web de l’Afsca.

Le soir même, GAIA a réagi en déclarant que l’AFSCA a délibérément délivré les mauvais documents et que Lee était le bienvenu au Pérou, à condition que les documents officiels soient délivrés.

Le 28 mai, l’AFSCA publie un communiqué de presse accusant GAIA de « déclarations trompeuses et diffamatoires », voir http://www.afsca.be/professionnels/publications/presse/2020/2020-05-28.asp.

Le 30 mai, Senasa Peru envoie un courriel au propriétaire du bar à chats (où Lee a été adopté) et précise que le Senasa n’a jamais refusé à Lee l’accès au Pérou (voir la pièce jointe pour le courriel complet). Traduction du paragraphe principal : « Je suis ici pour vous saluer et vous dire qu’apparemment, il y a eu une erreur dans la communication et l’interprétation du courrier précédent ; le SENASA n’a à aucun moment refusé l’entrée de ce chat en provenance de Belgique ». MIGUEL QUEVEDO VALLE, jefe nacional SENASA Peru.

Le Tweet du Senasa Peru :

Le Senasa est également très clair à ce sujet sur Twitter (voir annexe). Traduction du tweet : « Lee, tu es le bienvenu au Pérou ! 🇵🇪😺 »

« Nous confirmons notre engagement en faveur du bien-être des animaux, et nous déclarons donc notre volonté de permettre au chaton Lee de revenir dans notre pays, car il dispose de tous ses vaccins qui garantissent la santé des animaux. Courage Lee ! Nous t’attendons 💪🏼😊 »

Michel Vandenbosch, président de GAIA : « Il est maintenant écrit noir sur blanc dans un mail et sur le Facebook de Senasa Peru que l’accès au Pérou n’a jamais été refusé à Lee. Pour eux, le chaton est le bienvenu ! »

--- Fin du communiqué ---

Plus d’informations, commentaires et interview :

Michel Vandenbosch, président de GAIA : 0475 45 20 15 
Maître Anthony Godfroid, avocat de Selena Ali : 0494 75 31 71

A propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels