Combien d'animaux mourront cette fois-ci, le soir du Nouvel An, messieurs les politiciens ?

GAIA demande l’interdiction d’utilisation et de vente de feux d’artifices à explosifs au niveau fédéral.

Vuurwerk_fireworks-g9b79c74b4_1920.jpg

Bruxelles, le 27 décembre 2022 - De nombreux animaux mourront ou seront blessés par des feux d'artifice à la veille du Nouvel An car les responsables politiques concernés n’ont pas pris les mesures nécessaires. C'est la dure réalité. Aucune leçon n'a été tirée des événements de l'année dernière, c’est triste et décevant. GAIA demande une fois de plus à la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) et au ministre de l'Économie Pierre-Yves Dermagne (PS) de déclarer une interdiction fédérale des feux d'artifice à explosion et d'introduire une interdiction de leur vente. Les animaux qui vont mourir cette année seront victimes du laxisme politique.

"Les feux d'artifice causent chaque année trop de souffrances aux personnes, aux animaux et aux infrastructures", a déclaré à juste titre la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden à la Chambre l'année dernière, le 12 janvier 2022.

Elle a tenu ces propos suite à la mort du cheval Worldman, à Tongres, et au tollé qu'elle a suscité. Le cheval est mort des suites de l'explosion de feux d'artifice tirés à côté de son enclos. Worldman a paniqué, a sauté par-dessus la barrière, s'est cassé la jambe et s'est sectionné la langue en deux. Le vétérinaire n'a eu d'autre choix que d’euthanasier l'animal.

Worldman est le porte-drapeau de tous les animaux qui meurent ou sont blessés par des feux d'artifice.

Interdiction d’utilisation et de vente nécessaires

La ministre Verlinden a fermement proclamé qu'elle voulait débattre d'une interdiction générale de vente de feux d'artifice aux particuliers.

Pourquoi ? Parce que si de nombreuses villes et municipalités interdisent l'allumage de feux d'artifice sur leur territoire, cette interdiction n'est pas respectée partout en fin d'année.

Selon de nombreux bourgmestres, une telle interdiction est pratiquement impossible à faire respecter car il faut pratiquement surprendre les personnes qui allument des feux d'artifice.

Le député Bert Moyaers (Vooruit) a ajouté : "Les municipalités peuvent interdire l'allumage de feux d'artifice mais si les gens sont toujours ​ autorisés à en acheter, ils continueront à les allumer."

Promesses non tenues

C'est pourquoi GAIA demande instamment au ministre de l'Intérieur, M. Verlinden, et au ministre de l'Économie, M. Pierre-Yves Dermagne, d'introduire à la fois une interdiction fédérale d'allumage de feux d'artifice ainsi qu’une interdiction de vente. Les feux d'artifice ne doivent plus non plus pouvoir être achetés par des particuliers. GAIA demande in fine que les feux d'artifice organisés par les gouvernements soient remplacés par des spectacles de lumière ou des feux d'artifice peu bruyants.

Michel Vandenbosch, président de GAIA : "Le gouvernement fédéral et plus précisément les ministres Verlinden et Dermagne, ont annoncé des mesures après le Nouvel An 2022 en grande pompe, mais elles ont apparemment été rangées au tiroir. Ils doivent tenir leurs promesses et prendre les mesures nécessaires pour prévenir la souffrance animale récurrente et évitable causée par les feux d'artifice."

Citoyens responsables

GAIA félicite les villes et les municipalités qui ont déjà interdit les feux d'artifice sur leur territoire.

Ann De Greef, directrice de GAIA : "Dans l'intérêt du bien-être des animaux, nous demandons à tous les citoyens de s'abstenir, par sens des responsabilités, d'allumer des feux d'artifice pendant la période de fin d'année."

Plus d'informations

Ann De Greef, directrice de GAIA : 0477 53 42 02

 

Persberichten in je mailbox

Door op "Inschrijven" te klikken, bevestig ik dat ik het Privacybeleid gelezen heb en ermee akkoord ga.

Over GAIA

GAIA, of Global Action in the Interest of Animals, verenigt verdedigers voor dierenwelzijn en ijvert voor dierenrechten in België. GAIA werd in 1992 opgericht en heeft meer dan 50.000 leden en aanhangers. GAIA stelt de wreedheid en het dierenmisbruik aan de kaak door onderzoek en actieve, vreedzame campagnes.


Contact

Hopstraat 43 - Rue du Houblon 43 1000 Brussels

02 245 29 50

[email protected]

www.gaia.be