COMMUNIQUÉ DE PRESSE // FEUX DE BROUSSE EN AUSTRALIE : CARREFOUR BELGIUM CESSE DE VENDRE DE LA VIANDE DE KANGOUROU

COMMUNIQUÉ DE PRESSE // FEUX DE BROUSSE EN AUSTRALIE : CARREFOUR BELGIUM CESSE DE VENDRE DE LA VIANDE DE KANGOUROU

Bruxelles, le 10 janvier 2020 –Après un an de campagne, GAIA a réussi à convaincre Carrefour Belgium : « Ces derniers jours, nous avons fait tout notre possible pour convaincre les supermarchés belges d’arrêter de vendre de la viande de kangourou. Et avec succès : ce jeudi, au terme d’une opération expresse de GAIA – et d’une mobilisation sans précédent de nos membres – Carrefour Belgium a décidé d’arrêter de vendre de la viande de kangourou », explique Ann De Greef, directrice de l’organisation belge de défense des animaux. GAIA invite les supermarchés Makro, Match et Cora à suivre l’exemple et demande au gouvernement belge de suspendre, au moins momentanément, les iportations de viande de kangourou. « Car même en ce moment, alors que l’Australie est ravagée par des incendies sans précédent, les kangourous sont victimes de méthodes de chasse particulièrement cruelles », alerte Ann De Greef. 

L’année dernière, GAIA a lancé sa campagne « Sauvez les kangourous ». En dévoilant les conditions particulièrement cruelles dans lesquelles sont chassés les kangourous, l’organisation de défense des droits des animaux a rapidement convaincu Delhaize de définitivement retirer la viande de kangourou de leurs rayons. « Les incendies qui ravagent l’Australie sont une crise environnementale sans précédent. Avec plus d’1 milliard d’animaux morts, le véritable coût sur le vivant devient insurmontable», alerte Ann De Greef, directrice de GAIA. « Malgré cela, le gouvernement australien maintient la chasse aux kangourous. Pour la consommation, mais aussi parce qu’il continue à tort de considérer cet animal totem comme un nuisible. »

Premier importateur mondial

Chaque année en Australie, environ 1,6 million de kangourous sont chassés et tués de manière extrêmement cruelle. Cela fait du kangourou l’espèce animale sauvage la plus chassée au monde. La Belgique tient sa part de responsabilité : en 2016, notre pays a importé plus de 632 tonnes de viande de kangourou, ce qui équivaut à environ 180 000 (!) kangourous. « Cela fait de notre pays le plus grand importateur de viande de kangourou au monde, alors qu’il n’y a aucun besoin ni le moindre intérêt à consommer de la viande dite ‘exotique’ », insiste Ann De Greef. Dans son propre pays, l’Australie, les kangourous sont à la fois considérés comme un « nuisible » à exterminer et comme une source de profits lucratifs pour le gouvernement et l’industrie de la viande. Il en résulte une chasse au kangourou particulièrement cruelle, sans aucun respect pour le bien-être animal. « À l’exception de l’État de Victoria, où la chasse au kangourou a été temporairement suspendue à cause des incendies, le gouvernement australien encourage activement la chasse aux kangourous. Or nul ne sait combien il en reste », explique De Greef. Et d’insister : « Certains animaux luttent littéralement pour leur survie. Dans des endroits comme Kangaroo Island – véritable sanctuaire naturel pour ces animaux –, il ne reste plus aucun kangourou.C’est pourquoi nous appelons le gouvernement belge à suspendre, au moins momentanément, les importations de viande de kangourou en Belgique. »

Makro, Match et Cora : complices d’une cruauté organisée

Les feux de forêt sont une catastrophe pour les animaux. On estime qu’à l’heure actuelle, plus d’un milliard d’animaux sont morts à cause des incendies. « La décision de Carrefour Belgium peut sembler petite à la lumière des événements, mais c’est un pas dans la bonne direction. Nous espérons que Makro, Match et Cora auront le même réflexe, car quoi qu’elles en disent, en commercialisant la viande de kangourous, ces chaînes participent à une cruauté organisée », conclut Ann De Greef.

Sur www.viandedekangourou.be, GAIA invite les citoyens à signer une pétition réclamant une interdiction du commerce de la viande de kangourou dans notre pays. 

 

--- Fin du communiqué ---

Plus d’informations :
www.viandedekangourou.be

Commentaires & interviews : 

Ann De Greef, directrice de GAIA : 0477 53 42 02
Rafal Naczyk, porte-parole FR : 0479 26 03 19

 

A propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels