COMMUNIQUÉ DE PRESSE // GAIA réclame une réouverture conditionnée des salons de toilettage

COMMUNIQUÉ DE PRESSE // GAIA réclame une réouverture conditionnée des salons de toilettage

Bruxelles, 23 avril 2020 – Le Centre de crise a décidé à la mi-mars de fermer les salons de toilettage pour animaux. Or, cela pose de réels problèmes de bien-être animal. Par manque de soins, certains chats et chiens peuvent développer des maladies ou se blesser. « Nous demandons au gouvernement de rouvrir d'urgence les salons de toilettage. D'autant plus qu'il est parfaitement possible d'y garder la distance sociale requise et de prendre toutes les précautions nécessaires », déclare Ann De Greef, directrice de GAIA.

C’est une situation qui frôle l'absurde : alors qu'une série de secteurs économiques non-essentiels peuvent reprendre leurs activités, les salons de toilettage pour animaux restent fermés. Impossible de faire toiletter votre chat à poils longs ou votre chat trop vieux ou trop malade pour se laver le pelage. Cette situation peut également poser des problèmes aux chiens dont le pelage requiert des soins professionnels spécifiques. 

« Lorsque les autorités ont décrété la fermeture des salons de toilettage et l’interdiction du service à domicile, elles ont fait une mauvaise comparaison avec les coiffeurs. Le toilettage, ce n'est pas un service de luxe ni un métier purement esthétique. Ce sont des acteurs de première ligne qui apportent des soins essentiels et nécessaires aux animaux. Il s'agit d'une vraie question de bien-être animal », insiste Ann De Greef, directrice de GAIA. Et d'insister : « Le métier de toiletteur, cela ne s’improvise pas : pour des raisons purement techniques et pour éviter de nombreuses blessures, maladies ou autres complications, il est inadmissible que les particuliers doivent se substituer aux professionnels. » 

Risques sanitaires

« Ces derniers jours, nous avons reçu des dizaines de témoignages de toiletteuses. Elles sont particulièrement inquiètes pour le bien-être, voire la santé, des animaux dont elles s’occupent habituellement », explique Ann De Greef. Sans soins adaptés, les animaux sont en effet confrontés à de nombreux problèmes  souvent douloureux : ongles incarnés, pyodermite, affections cutanées, pelage d'hiver qui se détache et s'emmêle dans les poils plus longs, épiphora du chien et du chat...

GAIA demande une réouverture conditionnée des salons de toilettage. « Si les mesures de sécurité se prolongent et que la situation ne change pas, cela va entraîner de sérieux problèmes sanitaires pour de nombreux animaux », déclare Ann De Greef. « C'est pourquoi nous demandons au gouvernement de rouvrir d'urgence les salons de toilettage. D'autant plus qu'il est parfaitement possible d'y garder la distance sociale requise et de prendre toutes les précautions nécessaires. » En effet, en temps normal, les salons de toilettage utilisent toujours des stérilisateurs après chaque traitement. La plupart affirment aussi être équipés de gants, de masques buccaux et de lunettes de protection.

--- Fin du communiqué ---

Plus d’informations, commentaires et interviews :
Ann De Greef, Directrice générale de GAIA : 0477 53 42 02

A propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels