Conteneurs à dépouilles d’animaux pour la fête du sacrifice à Ottignies-Louvain-La-Neuve

Le tribunal du Braban Wallon reçoit la plainte de GAIA

Mercredi 23 septembre 2015 — L'organisation de défense des animaux GAIA a déposé plainte en extrême urgence auprès du tribunal de première instance de Nivelles contre la décision de la commune d’Ottignies-Louvain-La-Neuve de mettre des conteneurs à disposition de ses concitoyens pour qu’ils puissent y déposer leurs dépouilles d’animaux. Cette mesure exceptionnelle s’applique dans le cadre de la Fête musulmane du sacrifice cette semaine et vise à faciliter l’abattage d’animaux à domicile. « La commune facilite les agissements délictueux ; c’est d’une hypocrisie inouïe et le message envoyé est dramatique », dénonce Michel Vandenbosch, président de GAIA. L’organisation réclame à ce titre une astreinte de 500.000 euros par infraction et par jour.

La loi relative à la protection et au bien-être animal de 1986 (A.R. du 11.2.1988) est pourtant très claire à ce sujet puisqu’elle interdit purement et simplement les abattages rituels à domicile, avec ou sans étourdissement. En outre, l’article 4 du règlement européen de 2009 sur l’abattage précise que les abattages rituels sans étourdissement peuvent seulement avoir lieu dans des abattoirs agréés.

« En procédant ainsi, la commune d’Ottignies-Louvain-La-Neuve facilite un comportement strictement illégal et puni par une peine de prison d’un maximum de six mois de prison et jusqu’à un an en cas de récidive », dénonce Michel Vandenbosch, président de GAIA. Et d’ajouter : « Le message qu’elle envoie à ses concitoyens est dramatique et est d’une hypocrisie inouïe. »

L’organisation réclame à ce titre à la commune une astreinte de 500.000 euros par infraction et par jour, et GAIA rappelle que, en vertu de la loi sur le bien-être des animaux, l'abattage rituel de moutons avec ou sans étourdissement à domicile, est strictement interdit. Les animaux ne peuvent être abattus dans le cadre de la Fête musulmane du Sacrifice, qui aura lieu ce jeudi 24 septembre, seulement dans les abattoirs fixes et permanents agréés sans étourdissement ou sur les sites d’abattages temporaires, avec étourdissement.