GAIA à propos des nouvelles conditions d'agrément pour les zoos flamands : « On attend des normes légales plus strictes pour la détention et les enclos des animaux »

Vendredi 8 juin 2018 — Bruxelles, le 8 juin 2018 - L'organisation de défense des animaux GAIA salue la décision du Gouvernement flamand d'appliquer de nouvelles conditions d'agrément pour les parcs animaliers. « Il est en effet grand temps de rendre les conditions plus strictes », commente Michel Vandenbosch, le président de GAIA. « Mais il faut aller plus loin. »

Besoins élevés de bien-être

GAIA estime que créer une commission d'éthique dans chaque parc animalier est une bonne idée. « Mais l'utilité de ces commissions va dépendre de leur composition », estime Michel Vandenbosch. Pour le président de GAIA, il est surtout nécessaire et urgent d'introduire des normes légales plus strictes concernant les enclos et les infrastructures des zoos, sur le modèle de l'environnement naturel des animaux. « Cela permet d'améliorer la qualité de vie des animaux en captivité. C'est surtout le cas pour les primates, les grands prédateurs, les éléphants et les autres espèces qui parcourent de longues distances dans leur biotope naturel, et qui exigent des conditions de vie très élevées repondant à leurs besoins de bien-être. »

GAIA demande à Ben Weyts (N-VA), le Ministre flamand du Bien-être animal, de proposer rapidement une proposition de loi. « Pour ce faire, le Ministre doit faire appel à la Commission zoo, qui a pour rôle de le conseiller en la matière », conclut Michel Vandenbosch.

--- Fin du communiqué ---