Skip to Content
GAIA fustige la décision de Céline Tellier de geler la réforme de la législation sur l’expérimentation animale

GAIA fustige la décision de Céline Tellier de geler la réforme de la législation sur l’expérimentation animale

“La ministre wallonne du bien-être animal plie sous la pression des lobbies en faveur de l’expérimentation animale”

Bruxelles, le 9 décember - C’est une très mauvaise nouvelle pour les animaux utilisés pour des expériences scientifiques en Wallonie : GAIA craint que la décision de la ministre wallonne du bien-être animal, Céline Tellier, de reporter la révision, en fait un affinement de la législation actuelle pour la protection des animaux de laboratoire. D’après GAIA cette décision entraînera probablement l'abandon, jusqu'en 2022, de ses bonnes intentions de mieux protéger les animaux de laboratoire. Plus précisément, la mise en œuvre du Code Wallon par rapport au tests sur les animaux est censée améliorer le bien-être et la qualité de vie des animaux de laboratoire. Elle doit réduire le trop grand nombre d'animaux qui endurent des expériences douloureuses et faire diminuer et remplacer le nombre d'animaux utilisés pour des expériences douloureuses. Force est de constater que la ministre Céline Tellier plie sous la pression des lobbies des chercheurs en expérimentation animale.

Lobbies en faveur de l'expérimentation animale

Ces lobbies prétendent que les propositions initiales de cette révision sont extrémistes. C’est totalement faux. Ces propositions sont justement très modérées. Céline Tellier a demandé à toutes les parties prenantes, y compris GAIA, de faire part de leurs commentaires. Le lobby de l'expérimentation animale n'a même pas attendu pour en discuter, mais a immédiatement tout réprimé sur la base d'excuses douteuses. 

Mépris et arrogance

Aveugle et sourd aux préoccupations sociétales, allergique aux critiques des citoyens ou à la concertation constructive, le lobby ne s'intéresse pas à la réduction efficace de la souffrance des animaux ni à la quantité d'animaux utilisés. Ils ne veulent qu’une chose: faire en sorte que rien n’avance réellement: le stand still. En imposant leur volonté de manière arrogante et élitiste, ils s’opposent même à la redevance introduite dans la proposition de révision. Cette redevance doit servir au développement de méthodes de recherche sans avoir recours à des animaux sensibles. Leur attitude dédaigneuse montre un mépris inimaginable pour les voix qui défendent vraiment les animaux, ouvertes à la concertation constructive

Céline Tellier serait-elle devenue "ministre de l'expérimentation animale » ?

Étant donné que la ministre wallonne du bien-être animal a gelé la réforme de l’expérimentation animale jusqu'à la deuxième moitié de 2021, très probablement 2022, sous la pression des lobbies pro-expérimentations animales. GAIA craint que rien ne bougera finalement et que tout véritable progrès en faveur des animaux utilisés en laboratoire ne viendra pas de la politique de Madame Tellier menée en matière de bien-être animal. Sa politique fait preuve de très peu de dynamisme. Au président de GAIA Michel Vandenbosch de conclure: “Peut-être faudrait-il changer le titre de la ministre de "ministre du bien-être animal" en "ministre pour l'expérimentation animale" ? Elle pourrait alors déplacer son cabinet dans l'une des universités wallonnes auxquelles elle s'est soumise.”

 

 

Over GAIA

GAIA, of Global Action in the Interest of Animals, verenigt verdedigers voor dierenwelzijn en ijvert voor dierenrechten in België. GAIA werd in 1992 opgericht en heeft meer dan 50.000 leden en aanhangers. GAIA stelt de wreedheid en het dierenmisbruik aan de kaak door onderzoek en actieve, vreedzame campagnes.


GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels