GAIA réclame une interdiction des feux d'artifice pour les particuliers

GAIA réclame une interdiction des feux d'artifice pour les particuliers

« Les feux d'artifice terrorisent les animaux »

Lundi 28 décembre 2015 — Pour les animaux de compagnie et en prairie, les feux d'artifice représentent une source de panique. Certains y perdent même la vie. Aussi, GAIA demande aux bourgmestres de Belgique d'interdire les feux d'artifice de particuliers. « Les infractions doivent être punies par une SAC », estime le président de GAIA, Michel Vandenbosch. « Les feux d'artifice ont pour effet de terroriser les animaux. » L'organisation invite également tout un chacun à signaler via le site web de GAIA les incidents causés par des feux d'artifice et impliquant des animaux.

Certaines déflagrations de feux d'artifice atteignent 160 décibels. Pour comparaison, un avion à réaction qui décolle produit 125 décibels à une distance de 100 mètres. En outre, les animaux ont une ouïe beaucoup plus fine et sensible que l'oreille humaine. Pour eux, les détonations sont donc une vraie torture. Chaque année, des animaux paniqués et déroutés s'enfuient loin des déflagrations et des éclairs lumineux. Ces animaux de compagnie ou de prairie finissent souvent par se perdre voire se blesser. Certains perdent même la vie.

« Je crains qu’il y aura encore des problèmes cette année », regrette Michel Vandenbosch. GAIA est donc demandeur d'une interdiction d'allumer des feux d'artifice pour les particuliers, et de sanctions administratives communales pour les contrevenants. « J'ai conscience que ce n'est pas une opinion populaire, mais que l'on se mette à la place des animaux. Pour eux, les déflagrations soudaines ne sont qu'une source de terreur. Il est donc grand temps d'appliquer une interdiction des feux d'artifice de particuliers.

Nouveau point de contact

GAIA salue d'ailleurs la décision d'interdire les feux d'artifice prise par la commune de Dilbeek, en périphérie bruxelloise. Le week-end dernier, le ministre flamand du Bien-être animal a appelé tous les bourgmestres de Flandre à limiter les feux d'artifice à un seul endroit dans le cas où une interdiction n'est pas réaliste. « Je ne suis pas vraiment d'accord avec le Ministre Ben Weyts », commente Michel Vandenbosch. « Une interdiction applicable aux particuliers est une mesure tout à fait raisonnable, si elle s'accompagne d'une bonne communication et sensibilisation, et de SAC pour ceux qui ne respecteraient pas le règlement. »

L'organisation de défense des animaux encourage également les citoyens à lui signaler tout incident lié à des feux d'artifice et impliquant des animaux. Pour ce faire, elle met à disposition un lien sur son site internet, ou l'adresse e-mail info@gaia.be. « Qu'il s'agisse d'animaux qui s'enfuient car pris de panique, qui décèdent en raison des détonations... informez-nous tout incident », appelle le président de GAIA. Après le Nouvel an, l'organisation dressera un bilan et espère ainsi pouvoir exercer plus de pression pour une interdiction des feux d'artifices de particuliers. 

Michel Vandenbosch, président de GAIA
Ann De Greef, directrice de GAIA

Published with Prezly