GAIA VEUT QU’ADIDAS CESSE LA VENTE DE CHAUSSURES CRUELLES DE CUIR DE KANGOUROU

GAIA VEUT QU’ADIDAS CESSE LA VENTE DE CHAUSSURES CRUELLES DE CUIR DE KANGOUROU

Chaque année 1,6 millions de kangourous sont tués de manière cruelle

Avec sa nouvelle campagne #kangaroosnotshoes, GAIA demande à Adidas de cesser la vente de chaussures contenant du cuir de kangourou. Pour ce faire, GAIA collabore avec le Center for a Humane Economy (EU), Kangaroos Alive (Australie) et la FAADA (Fondation pour le conseil et l'action pour la défense des animaux en Espagne). La chasse au kangourou est une terrible cruauté. «Les marques qui utilisent du cuir de kangourou sont complices d'un massacre à grande échelle et brutal», déclare la directrice de GAIA Ann De Greef. « En vendant des chaussures de cuir de kangourou, Adidas cautionne le fait que des jeunes kangourous soient frappés à la tête ou décapités contre le pare-chocs d'une voiture. » GAIA avait auparavant réussi à convaincre toutes les chaînes de supermarchés en Belgique de retirer la viande de kangourou de leurs rayons. « Les incendies de forêt en Australie ont déjà causé suffisamment de dégâts au sein de la population de kangourous. »

En Australie, les kangourous sont chassés et abattus à grande échelle et de manière cruelle. Leurs peaux sont importés en Europe pour y être ensuite transformés en cuir. Le gouvernement australien fixe un quota qui détermine le nombre de kangourous pouvant être chassés pour la vente de leur viande et de leurs peaux à la Belgique notamment. Dans le cadre de ce quota, on estime qu’environ 1,6 million de kangourous, ainsi que des jeunes kangourous («joeys»), sont brutalement chassés et tués chaque année à titre de dommages collatéraux. Plus de 90 millions de marsupiaux ont été tués sur une période de 30 ans. Le kangourou obtient ainsi le titre regrettable de l'espèce animale sauvage la plus chassée au monde.

K-leather
Le cuir de kangourou (K-leather) est utilisé dans les chaussures de football et d'autres chaussures de sport, notamment d'Adidas. «En tant que l'un des leaders du marché, Adidas a un rôle exemplaire», déclare Ann De Greef. «S'ils ont le moindre respect pour le bien-être des animaux, ils prendront leurs responsabilités et arrêteront d'utiliser le cuir de kangourou. Si des marques comme Diadora, Prada et Versace peuvent le faire, pourquoi pas Adidas ? »

GAIA demande aux consommateurs d'être attentifs lors du choix de leurs chaussures. «De nombreuses personnes ne savent pas qu'elles achètent des chaussures ou d'autres produits contenant du cuir de kangourou. L'industrie joue intelligemment : le K-leather n’est pas nécessairement parlant pour de nombreuses personnes. »

Des alternatifs
De plus, il existe des matériaux alternatifs synthétiques, recyclés et végétaux qui offrent les mêmes performances techniques que le cuir de kangourou. "Il est donc parfaitement possible de produire des chaussures sans kangourou tout en proposant une qualité identique » 

Bain de sang à grande échelle
La chasse au kangourou a lieu la nuit. Éblouis par des projecteurs, les marsupiaux sont abattus de loin depuis un véhicule en mouvement. La loi stipule que les chasseurs doivent tuer les animaux d'un coup dans la tête. Dans la pratique, les chasseurs manquent très souvent leur coup et les blessures par balle causent d’énormes souffrances. Les animaux sont souvent atteints à la gorge, au nez, à la mâchoire ou aux oreilles et sont condamnés à une longue agonie. Les animaux échappés ne meurent d'épuisement, de privation et saignement que des jours, voire des semaines plus tard.

Joeys 
Les jeunes animaux - connus sous le nom de Joeys - sont également tués dans la chasse au kangourou. Chaque année, pas moins de 200.000 à 800 000 très jeunes kangourous (toujours dans la poche de leur mère) et 300.000 moins jeunes joeys (capables de se déplacer) ont été abattus ou laissés pour mort. Les techniques les plus courantes sont de frapper l'animal avec sa tête contre le pare-chocs d'une voiture ou d'écraser le crâne. Pour les joeys encore dans la poche, la décapitation est la méthode de mise à mort la plus courante. Ces méthodes brutales de meurtre sont parfaitement légales.

Kangaroos, not shoes.
«Adidas, assumez vos responsabilités éthiques et sociales et supprimez le cuir de kangourou », conclut Ann De Greef.

 

  • Fin du communiqué

Plus d’info

Contact:

Ann De Greef, directrice de GAIA: 

A propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels