Interdiction du gavage des animaux en Région Bruxelles-Capitale

Interdiction du gavage des animaux en Région Bruxelles-Capitale

GAIA : « Un signal très fort pour les animaux victimes du gavage pour la production de foie gras »

Vendredi 17 février 2017 — Bruxelles, le 17 février 2017 – A l’initiative de la Secrétaire d’Etat au Bien-être animal, Bianca Debaets, le Gouvernement bruxellois a approuvé ce vendredi matin en première lecture, un avant-projet d’ordonnance qui interdit le gavage des animaux dans la région. Cela concerne en particulier le gavage pour la production de foie gras. Michel Vandenbosch, président de GAIA applaudit la nouvelle : « Même si la région ne compte à ce jour aucun élevage de la sorte, cette mesure constitue un signal très fort aux deux autres régions où se pratique le gavage, surtout dans le sud du pays ». Et d’ajouter : « A travers cette mesure progressiste, la Secrétaire d’Etat montre qu’elle a pleinement saisi quelles étaient les conséquences néfastes de la production de foie gras sur le bien-être des canards. En outre, cette mesure répond au souhait de la grande majorité des citoyens belges de voir cette pratique interdite, y compris des bruxellois ».

12 pays de l’Union européenne interdisent formellement le gavage ou interprètent les lois de protection animale comme condamnant de facto cette pratique. Seuls 5 pays de l’UE produisent du foie gras (France, Espagne, Bulgarie, Hongrie, Belgique). Le gavage est également interdit en Israël, Suisse, Norvège, Argentine, Turquie et même dans l’Etat de Californie aux Etats-Unis. A cette liste s’ajoutera fort probablement la Région de Bruxelles-Capitale, dès que le Parlement aura approuvé le projet.

A ce jour en Belgique, des dizaines de milliers de canards subissent le gavage, jusqu’à ce que leur foie soit malade et atteigne un volume de sept à dix fois supérieur à la normale. Ces dernières années, plusieurs enquêtes, rapports scientifiques et campagnes d’information ont apporté suffisamment de preuves accablantes sur la cruauté du foie gras.

---Fin du communiqué---

Published with Prezly