La province d’Anvers refuse l’extension d’un élevage de visons à Ravels

La province d’Anvers refuse l’extension d’un élevage de visons à Ravels

GAIA salue cette décision, à l’occasion du 24ème anniversaire de l’organisation

Jeudi 9 juin 2016 — La députation de la province d’Anvers a refusé la demande de permis d’environnement pour l’extension d’un élevage de visons dans la commune de Ravels. L’exploitant avait demandé de pouvoir élever 38 032 visons au lieu des 18 778 animaux actuels (soit un supplément de 3291 mères reproductrices et 15 487 jeunes).

L’organisation de défense des animaux GAIA, qui avait introduit une réclamation contre cette demande de permis, se dit satisfaite. « C’est une bonne chose que la députation a été à l’écoute des arguments des personnes qui ont introduit un recours, et qui dénonçaient les nuisances olfactives et environnementales, sans parler de la souffrance animale », commente Michel Vandenbosch, le président de GAIA. « C’est même un joli cadeau d’anniversaire », ajoute Michel Vandenbosch : « Le vendredi 10 juin, GAIA fête en effet ses 24 ans d’existence. »

GAIA profite de la décision de la province d'Anvers pour insister auprès du gouvernement flamand d’interdire les élevages à fourrure comme c’est déjà le cas en Wallonie et très prochainement en Région de Bruxelles-Capitale.