La Région bruxelloise n’organisera plus de site d’abattage temporaire pour l’abattage sans étourdissement

La Région bruxelloise n’organisera plus de site d’abattage temporaire pour l’abattage sans étourdissement

GAIA : « Une bonne mesure, mais insuffisante »

Vendredi 25 novembre 2016 — Bruxelles, le 25 novembre 2016 – La Région de Bruxelles-Capitale n’organisera plus l’installation d’abattoir temporaire où des moutons sont abattus sans étourdissement lors de la fête du sacrifice. C’est une décision prise hier par le Gouvernement bruxellois, à laquelle GAIA réagit positivement. Début octobre, lors de la Fête du Sacrifice, l’organisation de défense des animaux menait encore une action à l’entrée du site d’abattage bruxellois et mettait en demeure la Secrétaire d’Etat régionale en charge du Bien-être animal, Bianca Debaets. En effet, la loi n’autorise les abattages sans étourdissement que s’ils ont lieu dans un abattoir agréé, répondant à toutes les exigences légales.

Le Gouvernement bruxellois entend désormais faire la promotion des dons comme alternative à l’abattage, interdire le transport de moutons par des particuliers, et interdire les abattages à domicile – les abattages à domicile sans étourdissement sont déjà illégaux depuis 1988.

« Une bonne mesure, mais insuffisante », commente Michel Vandenbosch, le président de GAIA. L’organisation demande au Gouvernement bruxellois d’interdire l’abattage d’animaux sans étourdissement dans les abattoirs fixes également, et d’imposer lors des abattages rituels que les animaux soient étourdis selon la méthode prévue dans la loi. 

---Fin du communiqué---