L'abattoir de Tielt veut augmenter ses capacités d'abattage à 2,5 millions de cochons : GAIA et Animal Rights fustigent.

« De la pure folie »

Bruxelles, le 28 mars 2017 - Les organisations de défense des animaux Animal Rights et GAIA se disent indignées et perplexes face à la volonté des dirigeants de l'abattoir de Tielt d'augmenter ses capacités d'abattage, qui passeraient de 1,5 million à 2,5 millions de cochons par an. « Si ce projet reçoit un feu vert des autorités, l'exploitation pourrait abattre un cochon toutes les six secondes », expliquent Nadine Lucas d'Animal Rights et Michel Vandenbosch de GAIA. « C'est de la pure folie. A cette cadence, il est impossible de garantir le moindre respect des animaux ! »

Pour GAIA et Animal Rights, il est clair que le soi-disant plan d'action – mis sur pied ce week-end par l'abattoir, selon ses dires pour empêcher la maltraitance des animaux constatée par les associations – n'est qu'un écran de fumée afin de pouvoir reprendre ses activités au plus vite. Pour GAIA et Animal Rights, il ne fait aucun doute que les responsables de l'abattoir cherchent à donner l'impression d'accorder de l'importance au bien-être animal, alors qu'ils ne souhaitent qu'une chose : obtenir la licence d'abattre 1 million de cochons supplémentaires. GAIA et Animal Rights demandent à Ben Weyts, le Ministre flamand du Bien-être animal, de ne pas donner son agrément pour la reprise des activités de l'abattoir. Les deux associations appellent également les autres autorités compétentes à décliner la demande d'extension de la capacité de l'abattoir.

« Jusqu'ici plus de 130 000 personnes ont signé en quelques jours la pétition pour la fermeture de l'abattoir de Tielt », ajoute Nadine Lucas. « Avec cette mentalité d'augmenter toujours plus les capacités et les cadences d'abattage, il est impossible de garantir le bien-être animal », souligne Michel Vandenbosch. « Demander une extension de capacité est une manœuvre sournoise de l'abattoir, qui doit être contrée coûte que coûte ! »

Aujourd'hui, GAIA et Animal Rights vont déposer plainte au parquet à l'encontre des auteurs des graves maltraitances sur animaux et des responsables de ces pratiques.

Lundi prochain, les organisations de défense des animaux organiseront une action de protestation silencieuse à l'abattoir de Tielt.

- Fin du communiqué -

A propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels