Le foie gras désormais non grata au parlement fédéral

GAIA appelle les parlements wallon et bruxellois à appliquer la même mesure

Mercredi 4 février 2015 — Le parlement fédéral vient de grossir les rangs des institutions refusant de servir du foie gras à leur menu. GAIA applaudit cette décision du Bureau de la Chambre qui constitue un signal fort contre les souffrances que doivent subir les canards et les oies pour la fabrication de foie gras.

La nouvelle, annoncée en début d’après-midi, fait suite à une demande écrite de la député Yoleen Van Camp auprès du président de la Chambre Siegfried Bracke, datant du 13 janvier 2015.

« Nos campagnes contre le gavage des canards et des oies pour produire du foie gras auront sans doute influencé la décision exemplaire de ces institutions, » a déclaré Michel Vandenbosch, président de GAIA.

« Espérons que les parlements wallon et bruxellois prendront une mesure similaire le plus vite possible, comme l’ont récemment déjà fait les parlements flamand et de la province du Limbourg » a t-il ajouté.

Le foie gras est obtenu par l'ingestion forcée de quantités considérables de bouillie de maïs, jusqu'à l'apparition d'un état pathologique du foie : la stéatose hépatique.