Le groupe Nestlé bannit les œufs de poules en cages

Le groupe Nestlé bannit les œufs de poules en cages

GAIA : « L’élevage des poules en cages est véritablement en train d’être relégué au passé »

Jeudi 2 novembre 2017 — Bruxelles, le 2 novembre 2017 - Le groupe Nestlé (Kit Kat, Chocapic, Lion, Crunch…) vient d’annoncer vouloir s’engager à ne plus utiliser d’œufs de poules élevées en cages dans l’élaboration de ses produits à la fin 2020, dans l’Union européenne et aux Etats-Unis. Le géant de l’agroalimentaire confie même vouloir s’engager à l’échelle mondiale d’ici 2025. Cet engagement important pour le bien-être animal est le résultat de négociations avec l’Open Wing Alliance, une coalition internationale d’associations de défense des animaux, dont GAIA est le représentant en Belgique, et qui affiche l'objectif d'éliminer l’élevage en batterie des poules pondeuses. La directrice de GAIA, Ann De Greef, applaudit cette excellente nouvelle : « La décision du géant mondial de l’agroalimentaire délivrera des millions de poules pondeuses des cages, et est une preuve supplémentaire que l’élevage des poules en cages est véritablement en train d’être relégué au passé ». Et d'ajouter : « Gageons que cette formidable annonce trouvera vite écho auprès des autres acteurs de l’agroalimentaire et de la distribution qui n’ont pas encore formulé d’engagement clair à ce sujet. »

Depuis peu de temps, en Belgique et dans le monde, de nombreux leaders mondiaux dans les domaines de l’agroalimentaire, de la distribution et de la restauration collective s’engagent à ne plus utiliser d’œufs frais de poules élevées en cages, ainsi que d’œufs de cages dans l’élaboration de produits transformés. Ainsi récemment, Accor Hotels, InterContinental Hotels, General Mills, Mondelez, Kellogg’s, Unilever, ou encore Compass Group, Elior Group, Sodexo et Makro/Metro, ont formulé des engagements similaires dans un avenir plus ou moins proche à l’échelle européenne et/ou mondiale.

En Belgique, de nombreux groupes de restauration, supermarchés et marques alimentaires – comme McDonald's, Pizza Hut, Lu, Vandemoortele, Devos Lemmens ou encore Colruyt et Lidl (produits de marque propre) – ont déjà franchi le pas et devancent même la législation actuelle*. GAIA a publié une liste des marques présentes en Belgique et au delà, engagées, certaines de longue date, à ne plus utiliser d’œufs de cages dans l’élaboration de leurs produits. La marque de glaces Mövenpick est à ce titre, la seule du groupe Nestlé à s'être déjà engagée dans ce sens. La campagne « Boycot-cot », que GAIA mène depuis près de 25 ans a également permis que soient retirés depuis 2010, les œufs frais de poules en cages des rayons de l’ensemble des supermarchés présents en Belgique. La dernière cible en date de la campagne est la chaîne d’hypermarchés Carrefour.

---Fin du communiqué---

Liste des marques engagées : http://www.gaia.be/fr/actualite/oeufs-poule-quest-ce-quon-peut-becqueter

*Note : Depuis le 1er janvier 2012, les cages dites conventionnelles ont été interdites dans l’UE au profit de cages dites aménagées, mais les améliorations qu'apportent ces dernières sont dérisoires. La surface disponible par poule atteint désormais les 750 cm2, soit à peine plus qu’une feuille A4 (contre 2/3 de feuille A4 précédemment), et leurs aménagements rudimentaires (perchoir, coin pour la ponte) ne permettent toujours pas de satisfaire aux besoins comportementaux naturels de ces dernières.