Le Parlement flamand approuve l'interdiction des carrousels à poneys

« Terminé les poneys qui enchaînent les tours de piste avec des enfants sur le dos dans les foires : un pas en avant pour le bien-être des animaux. »

Bruxelles, le 27 janvier 2021- Le 1er janvier 2023-  Dès 2023, finis les carrousels à poneys dans notre pays ! Après la Wallonie et Bruxelles, la Flandre met fin à cette pratique. Les poneys ne devront plus tourner en rond durant de longues heures monotones avec un enfant sur le dos. Le Parlement flamand a approuvé aujourd'hui le projet de décret du gouvernement flamand à l'initiative du ministre flamand du bien-être animal Ben Weyts (N-VA). À partir de 2023, les carrousels à poneys en Flandre appartiendront au passé. La Région wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale avaient déjà adopté cette interdiction (qui entrera en vigueur à partir de 2023 également). « En d'autres termes, dans deux ans, on ne verra plus du tout ces attractions ringardes en Belgique» déclare avec satisfaction le président de GAIA, Michel Vandenbosch. Les poneys de foires sont dépassés. Le support et l’intérêt du public pour les carrousels de chevaux est également en nette diminution. "D'un point de vue éducatif, de telles attractions n'ont aucune valeur", ajoute Michel Vandenbosch. "Ils n'enseignent absolument rien sur le respect des besoins et du bien-être des chevaux, sur la connaissance de leur comportement et sur le traitement respectueux des animaux. C'est donc une bonne chose qu'ils disparaissent".

Résistance sociale

Depuis plus de 20 ans, GAIA mène campagne pour mettre fin à l'utilisation des poneys dans les foires. L’arrêté royal de 2013 sur le bien-être des chevaux et des poneys dans les foires prévoyait déjà un ensemble de conditions que les forains se devaient de respecter. Ces conditions légales avaient été établies par un groupe de travail du Conseil du bien-être animal qui comprenait GAIA et les forains : les poneys n'étaient plus autorisés à être confinés dans de petits camions sombres la nuit. Mais dans la pratique, la mise en application de ces normes n’était pas réellement contrôlée. De plus, il subsistait des objections éthiques relativement à une pratique consistant à laisser les animaux courir pendant des heures dans un environnement bruyant et inadapté, et la résistance du public à cet égard croissait nettement. Certaines villes et municipalités avaient d’ailleurs pris des mesures locales et de plus en plus d’autorités locales avaient demandé une interdiction claire dans toute la Flandre.

Suppression progressive et élégante ben 

La Flandre a choisi une manière élégante de mettre fin à cette pratique en prévoyant une période de transition jusqu'au 31 décembre 2022 et un régime d'indemnisation pour les opérateurs qui devront arrêter. GAIA ne s’y oppose pas bien que, nous aurions préféré voir disparaître les carrousels à poneys immédiatement.

About GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels