Les animaux sauvages dans les cirques restent interdits

Les animaux sauvages dans les cirques restent interdits

Après la Cour constitutionnelle, le Conseil d’Etat donne également tort aux circassiens

Chou blanc pour l’association de cirques Circus World, qui, après un échec auprès de la Cour constitutionnelle en 2014, vient maintenant d’être déboutée par le Conseil d’Etat dans sa tentative d’annulation de l’interdiction des cirques avec animaux sauvages. Le rideau est donc tombé sur cette procédure en appel, entamée par des circassiens à l’encontre de cette interdiction, qui avait été adoptée par le Parlement fédéral fin 2013 (le bien-être animal était alors encore une compétence fédérale) et qui était en application depuis mars 2014. L’arrêt de la Cour date du 3 mai dernier, mais GAIA en a été informé aujourd’hui. Seuls des animaux domestiques, repris sur une liste comprenant également quelques espèces exotiques, sont autorisés dans les cirques, et à condition de respecter des normes légales strictes. « L’interdiction est le fruit de plus de dix ans d’actions et de campagnes de GAIA », commente le président de GAIA, Michel Vandenbosch, ravi que ce combat est désormais aussi remporté sur le plan juridique.

---Fin du communiqué---

A propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

GAIA
Galerie Ravensteingalerij 27 - 1000 Brussels