Nouvelle campagne contre les abandons du Ministre Carlo Di Antonio

Nouvelle campagne contre les abandons du Ministre Carlo Di Antonio

« Sans une loi obligeant à stériliser son chat, c’est peine perdue »

Mercredi 21 septembre 2016 — Bruxelles, le 21 septembre 2016 – GAIA se réjouit de toute initiative visant à promouvoir l’adoption en refuge d’animaux de compagnie plutôt que l’achat en magasin, comme celle récemment mise en avant par le Ministre du bien-être animal, Carlo Di Antonio. L’association s’étonne cependant que la mesure la plus importante, qui permettrait de résoudre durablement la problématique des abandons et des euthanasies, n’ait pas été évoquée par le ministre. « La situation n’est plus tenable sur terrain », s’alarme Ann De Greef, la directrice de GAIA. « L’heure est véritablement à une action de fond à mener au niveau politique pour enrayer ce problème. Cela passe notamment par la stérilisation obligatoire de tous les chats, y compris pour les particuliers. »

En Wallonie, selon les derniers chiffres officiels publiés dans Sudpresse, les refuges ont accueilli 26.700 animaux contre 24.300 l’année passée. De ces tristes statistiques ressort également ce chiffre affolant : 49% des chats recueillis sont condamnés à être euthanasiés. Face à ce constat alarmant, GAIA invite vivement le Ministre wallon du Bien-être animal à agir pour les dizaines milliers de chats condamnés à une mort certaine.

GAIA juge que la mise en place d'une obligation pour les particuliers de stériliser leur chat, qui responsabilise leurs propriétaires, reste la seule solution pour s’attaquer à cette problématique de surpopulation féline. Cette recommandation rencontre de l’écho puisqu’elle est reprise dans un avis du Conseil wallon du bien-être des animaux rendu public en janvier dernier. 81% des wallons souhaitent d’ailleurs que la stérilisation des chats domestiques soit rendue obligatoire (IPSOS/GAIA, 2015). En réaction à une campagne de communication de GAIA menée en juillet dernier à l’occasion de l’anniversaire du ministre Carlo Di Antonio, ce dernier s’est engagé à inscrire cet avis dans la loi, en étendant la stérilisation obligatoire à tous les chats dès le début 2017. L’association espère qu’il respectera effectivement cet engagement.

---Fin du communiqué---

 

Published with Prezly