Résultat d’une intervention après la plainte de GAIA ? La saisie de 18 chiens négligés

"C'est un cas affligeant d'usine à chiots"

 

Bruxelles, le 28 octobre. L'organisation de défense des droits des animaux GAIA est montée aux créneaux pour déposer une nouvelle plainte contre les malversations récemment constatées dans l’usine à chiots Hoeve Hoogland/"Felicanis" à Kasterlee.

Lundi dernier (24 octobre), suite à une plainte déposée par GAIA, des perquisitions ont été effectuées à deux endroits de Kasterlee par la police de l'environnement, l’AFSCA et l’AFMPS. La chaîne de télévision régionale RTV rapporte maintenant que 18 chiens gravement négligés ont été saisis. Les chiens sont actuellement pris en charge par le refuge pour animaux Veeweyde Turnhout.

Parmi les animaux confisqués se trouve un Cavalier King Charles, qui n'a plus de fourrure sur la moitié du corps (voir photo).

Michel Vandenbosch, président de GAIA : "Les usines à chiots sont un monstre aux multiples visages. Nous avons affaire ici à un exemple affligeant. Une fois de plus, nous nous demandons ce que fait la municipalité de Kasterlee. En décembre de l'année dernière, le Collège du bourgmestre et des échevins a accordé un autre permis à la demande de Hoeve Hoogland pour que ce dernier puisse s'étendre. GAIA s'y était opposé et avait fait appel à la Députation qui a heureusement annulé la décision incompréhensible de la municipalité."

Triste réputation

Anthony Godfroid, avocat de GAIA, ajoute : "Kasterlee a une triste réputation en ce qui concerne l'élevage de chiots. Le 1er avril 2016, plus de 400 chiens ont été retirés de la nurserie de M. Gerd Wellekens, un homme qui a ensuite été interdit à vie de détenir des chiens au 5 Bos Dellen à Kasterlee. Les petits commerces de M. Wellekens ont fait faillite, mais le gérant de Hoeve Hoogland BV a réussi à obtenir du curateur l’usine à chiots vidée du Bos Dellen 5. A peine six ans d'existence et le prix à payer est déjà cher."

Michel Vandenbosch : "En 2016, M. Wellekens a été appelé la honte de Kasterlee. Ce titre peu glorieux risque de bientôt changer de mains en la personne du gérant de Hoeve Hoogland. Maître Godfroid a reçu l'ordre urgent d'étendre la plainte déjà déposée en août de cette année."

Animaux nus

Enfin, Anthony Godfroid : "Je vais effectivement demander au juge d'instruction que son enquête soit étendue à la question de savoir comment il est possible qu'il y ait des animaux quasiment sans poils dans la nurserie. Depuis plus de 10 ans, je traite des dossiers à charge contre des entreprises de triste réputation comme celle de Hoeve Hoogland. Ces images sont extrêmement choquantes et méritent la plus grande priorité de la part des procureurs et de la police. Je ferai tout pour que cette affaire soit traitée devant le tribunal pénal, qui peut prononcer une interdiction à vie de détenir des animaux."

 

(Photo : RTV.BE et Veeweyde Turnhout)


Plus d'informations

Président de GAIA Michel Vandenbosch : 0475 45 20 15

Maître Anthony Godfroid : 0494 75 31 71

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 50.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

Contact

Rue du Houblon 43, 1000 Bruxelles

02 245 29 50

[email protected]

www.gaia.be