1 Belge sur 4 prêt à voter pour un autre parti au nom du bien-être animal

Bruxelles, le 16 mai 2024 – À quelques semaines des élections, GAIA dévoile un sondage inédit et lance dans la foulée JeVoteAnimaux.be, une plateforme d’information à l’attention des électeurs qui détaille les positionnements des partis politiques en matière de bien-être animal.

Un électeur sur quatre tient compte du bien-être animal dans les urnes

Le sondage Ipsos réalisé en avril 2024 à la demande de GAIA souligne l’importance accordée par les Belges à la protection animale :

  • Neuf Belges sur dix considèrent le bien-être animal comme important, au même titre que d’autres grandes problématiques ou enjeux de société (89 % des Wallons, 86 % des Bruxellois).
  • Neuf Belges sur dix estiment que les partis politiques doivent soutenir des mesures visant à améliorer le bien-être animal (91 % des Wallons, 89 % des Bruxellois).
  • Un Belge sur quatre (24 % des Wallons, 26 % des Bruxellois) changerait son vote si le parti qu’il envisage de soutenir ne prend pas en considération les mesures pour le bien-être animal qui lui tiennent à cœur.
  • Un Belge sur quatre (27 % des Wallons, 24 % des Bruxellois) considère le bien-être animal comme important dans le choix d’un parti politique. Il en ressort que le bien-être animal est un thème plus important pour les électeurs que la politique étrangère, l’égalité des chances, et les réformes institutionnelles.

Ce sondage précise en outre les trois mesures considérées comme les plus importantes par les Belges, tous niveaux de pouvoir confondus :

  1. L’amélioration des conditions de vie dans les élevages de poulets de chair (93 %) ​
  2. La fin des usines à chiots et de l’importation de chiots en provenance d’Europe de l’Est (93 %)
  3. L’interdiction de la commercialisation de produits portant atteinte au bien-être des animaux (92 %)

Enfin, le sondage révèle que huit Bruxellois sur dix (80 %) sont favorables à une interdiction de l’abattage sans étourdissement en Région bruxelloise.

Les partis politiques interrogés

Comment les partis politiques se positionnent-ils vis-à-vis de l’élevage en cage, du gazage des poussins ou encore de la castration des porcelets ?

Pour répondre à ces questions et à bien d’autres, GAIA a récemment envoyé aux présidents des partis politiques un questionnaire détaillé comprenant 88 questions afin de les interroger sur leur positionnement en faveur du bien-être animal, que ce soit au niveau régional, fédéral ou Européen. L’intégralité des réponses des partis peuvent être consultées sur le site www.JeVoteAnimaux.be.

Il ressort notamment de notre questionnaire que du côté francophone, certaines mesures font l’unanimité parmi les partis politiques, comme l’interdiction du gazage des poussins en Wallonie, l’amélioration des conditions de vie des poulets de chair au niveau européen, l’instauration d’une liste positive des espèces à tous les niveaux de pouvoir, ou encore l’adoption d’une stratégie de réduction de l’expérimentation animale à tous les niveaux de pouvoir.

Il en ressort également qu’à l’exception du PS et PTB, tous les partis politiques sont favorables à une interdiction de l’abattage sans étourdissement en Région bruxelloise. ​ ​

Une plateforme destinée aux électeurs

Sur le site JeVoteAnimaux.be, les électeurs pourront découvrir :

  • le positionnement des différents partis politiques concernant les thématiques majeures liées au bien-être animal ;
  • le Mémorandum 2024, qui reprend les priorités de GAIA en matière de protection animale pour la prochaine législature ;
  • une liste de candidats aux élections du 9 juin 2024 qui ont répondu de manière personnelle aux questions liées aux thématiques majeures.

Enfin, le mercredi 22 mai, GAIA dévoilera sur JeVoteAnimaux.be son évaluation du travail des trois ministres du Bien-être animal. Chaque ministre se verra ainsi attribuer une note sur vingt en fonction de son bilan en matière de bien-être animal. Les trois rapports d’évaluation seront rendus publics sur le site. ​ ​ ​

Une campagne nationale pour inviter les électeurs à voter pour les animaux

En vue du scrutin du 9 juin 2024, GAIA lance ce mercredi une large campagne nationale invitant les électeurs à voter pour les partis qui soutiennent le bien-être animal.

La campagne est portée par dix animaux, tous générés grâce à l’intelligence artificielle, qui diffuseront leurs messages au travers d’affiches placardées dans plusieurs milliers d’établissements Horeca ainsi que de spots publiés sur les réseaux sociaux et les plateformes audiovisuelles des grandes chaines nationales. 80.000 affiches ont également été envoyées aux sympathisants de l’association afin que ceux-ci puissent diffuser le message porté par les animaux.

Pour Sébastien de Jonge, directeur des opérations de GAIA : « Le scrutin du 9 juin représente un enjeu crucial pour toutes les organisations militantes. En incitant les électeurs à soutenir les partis qui se positionnent pour le bien-être animal, GAIA se donne les moyens de faire évoluer la cause animale plus efficacement lors de la prochaine législature, et ce alors que les défis restent considérables, notamment en ce qui concerne l’élevage intensif. »

Plus d'informations :

Sébastien de Jonge, porte-parole de GAIA : 0486 03 52 05

Consultez l'enquête Ipsos « Élections 2024 » pour :

Positionnements des partis francophones :

 

 

Recevez des mises à jour par e-mail

En cliquant sur « S'abonner », je confirme avoir lu et accepté la Politique de confidentialité.

À propos de GAIA

L’organisation de défense des animaux GAIA unit les personnes engagées pour une reconnaissance du droits des animaux en Belgique, et milite pour leur bien-être. Fondée en 1992, GAIA compte plus de 80.000 membres et sympathisants. GAIA dénonce la cruauté et la maltraitance organisées envers les animaux au moyen d’enquêtes et de campagnes actives et pacifiques.

Contact

Rue du Houblon 43, 1000 Bruxelles

02 245 29 50

press@gaia.be

www.gaia.be