Vote au Parlement wallon sur l’abattage sans étourdissement reporté

Vote au Parlement wallon sur l’abattage sans étourdissement reporté

GAIA : « Nous gardons espoir »

Lundi 20 mars 2017 — Namur, le 20 mars 2017 – Alors que les députés Christine Defraigne (MR) et Josy Arens (cdH) devaient soumettre au vote des membres de la Commission Environnement une version amendée de leur proposition de décret prenant en compte les remarques du Conseil d’Etat, pour l'interdiction de l'abattage sans étourdissement, la Commission Environnement a finalement décidé de reporter ce vote. Après un débat mouvementé qui a duré plus de deux heures, les membres de la Commission se sont mis d’accord sur un calendrier en vue décider sur ce dossier. Des auditions sont prévues pour la semaine du 17 avril prochain et préalablement la FEBEV (Fédération Belge de la Viande) et le Conseil wallon du Bien-être des animaux seront entendus. D’autres organisations impliquées comme GAIA et les communautés religieuses seront invitées à communiquer leurs positions respectives par écrit avant le 10 avril. Les députés ont également décidé qu’immédiatement après les auditions ils procéderont au vote. Michel Vandenbosch, président de GAIA : « Nous aurions évidemment préféré un vote aujourd’hui, mais rien n’est perdu. Si tous les partis se tiennent à leurs engagements, nous assisterons à une décision en faveur de la fin de l’abattage sans étourdissement très prochainement. L’espoir de mettre fin à l’agonie dans la souffrance de dizaines de milliers de moutons et de bovins est donc proche ».

Du 9 au 19 mars, GAIA a diffusé un spot publicitaire sur les chaînes de télévision et radios francophones du pays, afin de convaincre les députés wallons et leurs présidents de partis de voter en faveur de l'étourdissement obligatoire. Près de 5000 messages sont d’ailleurs parvenus à chaque membre de la Commission via l’action courrier mise en place sur www.gaia.be. Aujourd’hui à Namur, une trentaine de militants de GAIA s’étaient également rassemblés lors d’une action silencieuse devant le Parlement wallon avec des drapeaux et pancartes interpellant des députés avec des slogans tels que « Votez l’étourdissement obligatoire » ou encore « Mettez fin à leur souffrance ».

---Fin du communiqué---

Published with Prezly